Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 21 février 2016

Profanation Sanctuaire Kateri Tekakwita


      
Prière:  http://francequenneville.blogspot.ca/2013/07/priere-kateri-tekakwitha.html

Note

Selon l’histoire que j’ai lue à propos de Kateri Tekakwita lorsque j’étais enfant, elle avait été torturée quotidiennement, brûlée sur un bûcher puis mutilée pour sa foi chrétienne. Au moment où elle brûlait, on lui avait même tranché l’abdomen en faisant une énorme croix à l’aide d’un objet coupant. Elle fut donc persécutée entre autre pour son refus à se marier et pour sa foi chrétienne. Mais, ce qui n’est pas mentionné dans la plupart des histoires, mis à part le fait qu’elle était orpheline, c’est que ses deux parents venaient de tribus différentes qui s’opposaient. Le racisme devait être aussi au rendez-vous. De plus, elle avait un handicap visuel, séquelle de la maladie qui tua ses parents. Pour toutes ces raisons, je pense qu’elle a du tomber à son insu dans ce qu’on appelle aujourd’hui le  système du « Gang Stalking » ainsi que la torture qui y est associée. Les gens qui ont des préjugés croient toujours posséder de solides motifs de discrimination pour cibler des innocents, les harceler ou les ostraciser. Elle était donc une candidate parfaite pour devenir une individu ciblée par ce crime haineux.

Voir pour les individus ciblés du Canada d’aujourd’hui:
Le « Gang Stalking » : action citoyenne collective ou crime haineux érigé en système?

Il est important de savoir que les Mohawks d’aujourd’hui étaient les Iroquois d’autrefois. Et, que ces derniers étaient réputés pour leur cruauté et leur barbarie. Dans le texte de ce site : http://www.kateritekakwitha.org/ancestry/decline on fait mention du traitement que l’on réservait aux femmes capturées par les Iroquois de l’époque : « Les Iroquois ne s’en prennent pas qu’aux Hurons et aux Jésuites. Les femmes de la colonie qui ont le malheur d’être capturées subissent le même sort.» Ainsi, ils auraient aussi torturé et mutilé Kateri Tekakwitha tout comme Catherine Mercier l’avait été. Elle était selon moi aussi une martyre. D’ailleurs, son martyre ni celui de Catherine Mercier n’ont jamais semblés être considérés dans les histoires qu’on retrouve aujourd’hui.
Plus loin, il est dit que « Dans ses ouvrages qui font autorité, l'historienne métis Olive Patricia Dickason relève que, contrairement aux Européens, les premières nations du Canada ne torturent jamais les leurs. Ils s'en prennent aux ennemis seulement. » . De plus, l'historien Jacques Lacoursière lui, explique que «Pour les Iroquois, les missionnaires représentent une menace politique et culturelle. Ils propagent une religion qui détruit la leur et qui risque fort de modifier les bases mêmes de leur structure sociale. Ils incarnent l'impérialisme français.» Cela devait être la raison pourquoi ils les avaient torturés. Mais, qu’en est-il de Sainte Kateri? D’autres pensent qu’elle a aussi été persécutée pour ces mêmes raisons.

Dans un autre article plus dénonciateur, il est dit que : « Devant cette vie d'une jeune fille de chez nous (Canada), il  faut «sortir» la merveille de nos yeux. Surnommée Le lys des Mohawks parce qu'elle était douce comme une fleur, Kateri Tekakwitha, née sur la terre des premiers martyrs nord-américains qui deviendra l'État de New York, a été, dès son adhésion à la foi chrétienne à l'âge de 18 ans et jusqu'à sa mort à 24 ans en 1680, victime de ce que nous appelons aujourd'hui l'intimidation…Sa foi lui valut de multiples persécutions. Les gens se moquaient d'elle en raison de son handicap visuel suite à une épidémie de petite vérole qui lui enlève son père, sa mère et son frère et parce qu'elle était chrétienne. On l'appelait, comme pour rire d'elle, la chrétienne,  et on la privait de nourriture parce qu'elle refusait de travailler le dimanche.» Etc. Lire la suite : http://geraldchaput.homily-service.net/2012_b_paques_02m.html »


Compte tenu de tout ceci, Kateri Tekakwitha devait certainement représenter une grande menace pour les Iroquois de l’époque étant donné que sa mère était Algonquine et catholique. Même si son père était Iroquois, ses deux parents étant décédés, elle était orpheline et seule pour se défendre. Elle a eu le malheur d’avoir choisi d’entrer dans une religion qui menaçait les Iroquois (et les Anglais). De plus, elle se tenait avec le « robes noires », des français catholiques. Il n’en fallait pas plus pour que le « Gang Stalking » de l’époque se mette en branle. Il s’est manifesté par de l’intimidation, des méfaits de toutes sortes, des mauvais traitements, du harcèlement, de la torture, et certainement de la surveillance 24/24, 7/7, aussi.
Dans le Gang Stalking on sait que l’intimidation aussi bien que les pires délits, notamment la torture, sont commis par le crime organisé. Il va sans dire que chaque culture possède son modèle de « crime organisé » bien à lui. Dans le cas de Kateri Tekakwitha, je me demande bien qui a incité son réseau de relations à la persécuter, à la torturer, et à la mener jusqu’au bûcher? Et, pourquoi dans la plupart des histoires à son sujet ces faits sont constamment occultés ? On va même jusqu’à dire qu’elle se mutilait elle-même ! Dans le système du Gang Staslking, on fait facilement passer pour fous les individus ciblés afin de les discréditer. On les torture. Puis, on camoufle les blessures qu’on leur inflige en les faisant passer pour des malades imaginaires pour qu’ils ne puissent pas se faire soigner. On peut même aller jusqu’à dire que ces blessures sont de l’automutilation au lieu de mettre au grand jour l’agression subie par la victime. Mais… C’est beaucoup trop facile!
Film d’animation : « La légende des gardiens » à propos de la volonté de contrôle des « Sang-purs » sur les autres.

Vidéos de réalités:
Les Armes Électro-Magnétiques (1/3) : https://www.youtube.com/watch?v=cSb3kihz4cM
CNN Special Report 1985 ~ Electromagnetic ~ Radio Frequency Technology ~ (audio fixed) :
America's Secret War - MKULTRA Mind Control : http://youtu.be/7I4yILk7UHk

 Je sais pourtant que c’est une tactique courante chez les membres du crime organisé que de renvoyer la responsabilité de leurs crimes sur leurs victimes et de faire passer leurs délits pour des accidents ou des causes naturelles. On les discrédite donc pour éviter d’éveiller les soupçons sur eux et sur ce qu’ils leur font subir. Il y a une vaste opération de camouflage. Alors, pourquoi as-t-on occulté la vie de martyre de Kateri Tekakwitha et la façon dont elle est morte ? À la lumière des faits du Gang Stalking, je me questionne sur qu’est-ce qui a pu encore être camouflé à son propos.
La nouvelle sainte Kateri Tkakwita a un POINT ROUGE placé au dessus de sa tête dans le vitrail de son sanctuaire  chez les Mohawks ou anciens iroquois. Ceci, comme tous les indivus ciblés portent un point rouge à côté de leur dossier dans toute la fonction publique, y compris le système de santé. Il faut savoir que parmi les amérindiens, il y a les Warriors. Et, les Warriors sont associés aux Hells Angels. Donc, les automutilations dont on lui attribue le crédit sont certainement le fait de ce qu’on fait endurer aux individus ciblés comme torture. Car, ce que les gens ne savent pas, c’est qu’on fait dire aux médecins par la voix du V2K, le Mind Control, et comme diagnostic, que les marques ou traces sur le corps d’un individu ciblé laissées par la torture électronique sont des automutilations. Alors, combien de saints et saintes sont passés pour des sortes de fous du Christ qui voulaient souffrir encore plus pour être en communion avec sa souffrance alors qu’ils étaient les victimes du crime organisé, des satanistes?
De plus, sur certains des vitraux de son sanctuaire chez les Mohawks, on peut voir façon clairement en rouge un peu diffus, la croix de sang qu’ils avaient tracée sur son chakra du cœur avec un objet coupant lorsqu’elle était attachée au poteau de torture  qu’ils eurent enflammé par la suite. Elle semble même être même à l’envers comme dans les sacrifices effectués par les satanistes.
Je suis métis moi-même…
Histoire des métis

Je suis métis moi-même, à la fois d’origine Cri et française. C’est ma grand-mère paternelle qui était Cri. Était-ce la raison de toute la diffamation autour de moi et ma famille  et du harcèlement vécu toute toute notre vie? Était-ce la raison pourquoi nous sommes tous dans le Système du Gang Stalking, le programme du Mind Control et du harcèlement électronique allant jusqu’à la torture ? Mon père est décédé d’une mort suspecte en 2003. Il avait abandonné ma mère avec ses 6 enfants, alors que le plus vieux n’avait que 12 ans. Était-ce pour tenter de nous protéger ou bien était-ce la diffamation qui nous a divisé ? Malgré que nous ne l’ayons pas beaucoup connu nous savions qu’il avait eu des problèmes avec le crime organisé. Et, quelques années avant sa mort, il avait été ruiné par des escrocs qui lui avait tout pris. Car, il avait réussi. Il était devenu contracteur général dans la construction  de maisons résidentielles alors qu’il n’avait que 18 ans. Ensuite, il s’était spécialisé en bâtisses industrielles. Il était devenu riche. Cependant, pas nous, jamais. Mais, il a été très généreux avec beaucoup de monde, notamment, ses frères et soeurs. Nous, nous avions à peine de quoi manger. Et, tous les liens avec eux avaient été coupés à la demande de mon père. Il ne nous a donc nullement avantagé, même pas pour nous refiler des contacts. Mais, les gens ont toujours cru le contraire, sûrement à cause de la diffamation véhiculée par le crime organisé qui contrôle tout : le Gang Stalking, le Mind Control, le harcèlement électronique et la torture électromagnétique. C’est un crime haineux semblable à celui des  nazis qui se déroule sous les yeux de tous.  Et, les gens participent à la surveillance 24/24, 7/7 à la manière de la statsie allemande  par le biais des groupes vigilants. Cela sert complètement les racistes du crime organisé à exterminer les métis et tous les autres de qui ils ont peur de voir leurs revenus affectés par leurs présences, que ces revenus soient illicites ou non. Dans le « Gang Stalking », le crime organisé ou d’autres groupes extrémistes, par la voie d’intrusions informatiques, placent les noms des personnes qu’ils n’aiment pas sur des listes noires du genre de celle des «individus potentiellement dangereux» du gouvernement fédéral gérée par le SCRS (Service canadien de renseignement de sécurité) qui ne fait même pas partie officiellement des forces de l’ordre et dont certaines de leurs activités sont dénoncées par plus de 70 organismes des droits de la personne. Voici le lien d’un reportage de TVA effectué le 29 janvier 2012 sur le sujet:
 « Contre les hommes en noir du gouvernement fédéral » :

Puis, les membres d’un système de justice extrajudiciaire de type «Justice vigilante» ou «True Justice» ou autre, rencontrent tout l’entourage d’un individu ciblé pour inciter les gens à effectuer de la surveillance illégale 24/24, 7/7 tout en effectuant les signaux appropriés, à commettre certains méfaits en guise de harcèlement, et aussi pour les ostraciser. S’ils ne le font pas, le crime organisé utilisant l’autorité de ces groupes vigilants ou en simulant les autorités judiciaires, donnent un coup de fil aux gens qui auront affaire à leur cible dans le but de le faire. Sinon, ils peuvent tout simplement utiliser le Mind Control sur eux dans le même but. Il ne faut pas oublier que ces groupes vigilants sont composés d’individus qui peuvent faire aussi partie du crime organisé, des gangs de rue tout autant que de groupes extrémistes. Et, ces gens se permettent d’appliquer leur propre version de la justice avec une attitude méprisante et haineuse. J’ai même entendu certaines personnes dire à d’autres en se cachant qu’il s’agissait d’une «forme de contrôle et qu’il ne fallait jamais le dire à l’individu ciblé». D’abord, ce dont on accuse ces derniers, c’est de la pure diffamation. De plus, la surveillance est illégale ainsi qu’une atteinte à la dignité et la vie privée d’une personne.

D’ailleurs, ce type de surveillance n’existe pas dans le système judiciaire légal et officiel. En réalité, on fait plutôt porter un bracelet électronique aux individus dits « potentiellement dangereux ». De plus, les services de surveillance électronique dont ces services extra-judiciaires font appel, proviennent plutôt du crime organisé avec ce que cela veut dire de méthodes illicites. Et, les agents de la paix qui participent à ces services extra-judiciaires de justice vigilante le font à titre personnel et non en tant que membre d’un corps policier officiel même s’ils peuvent en porter l’uniforme. C’est de l’abus de pouvoir par manipulation des citoyens avec l’argument d’autorité. Et, en plus, le crime organisé utilise ces groupes pour garder en vue leurs victimes afin de leur infliger du Mind Control, du harcèlement électronique et de la torture électromagnétique dont rien n’est visible ni dicible pour les autres.

How Naive People Are Manipulated Into The Crime Of Organized Gang Stalking : http://youtu.be/AbgPYYD2yKM
Les Armes Psychotroniques, le Gang Stalking et la Guerre de l'Apocalypse : http://youtu.be/NCdeV415TmA



Copyright, France Quenneville, version du 31 janvier 2015.                    



Symbole cornu des satanistes.

On peut très bien voir la symbolique du rouge associée au diable avec les cornes tournées vers le bas ce, à l’intérieur du point rouge identifiant les ennemis ou, aujourd’hui, appelés « individus ciblés »  ou  « individu potentiellement dangereux ».
Les Vickings anti-chrétiens avaient adopté ce symbole des cornes vers le bas et l’intérieur pour se différencier des autres Vickings qui étaient devenus chrétiens. Ces derniers portaient le casque avec des cornes de bœuf tournées vers l’intérieur aussi mais vers le haut. Ces Vickings étaient des hors-la-loi qui massacraient et pillaient les gens.
De plus, ce symbole est situé non seulement dans un point rouge mais à l’intérieur de la croix des satanistes et des adeptes de l’extrême droite passant souvent pour une simple roue de médecine indiquant les quatre directions chez les amérindiens. Mais, ce qu’il faut savoir, c’est que beaucoup de traditionnalistes amérindiens sont aussi des extrémistes anti-métis ou anti-blancs. Et, que ces derniers sont souvent associés aux 

Hells Angels.



  

Symbole du diable utilisant celui de l’Esprit Saint perverti.
Les deux tours ou colonnes du temple de Salomon
Les deux tours : À l’intérieur du sanctuaire Kateri Tekakwita, que fait cette sculpture de pierre  des deux tours du WTC, tel qu’il est inscrit sur la croix à l’horizontale? N’est-ce pas là le symbole privilégié du NWO ou Nouvel Ordre mondial?  Quelle association devons nous faire avec Kateri Tekakwita? L’assassinat d’une chrétienne qui de plus a été canonisée en tant que sainte catholique? N’est-ce pas là un symbole important de persécution des chrétiens en lien avec le Nouvel Ordre Mondial? Les deux tours sont souvent symbolisées par deux objets érigés parallèles et/ou symétriques. De cette manière, elles peuvent aussi être représentées par deux taches rouges de chaque côté d’une personne, d’un objet ou d’un événement ou une situation. Elles peuvent aussi être symbolisées par deux bandes noires avec un carré, un rectangle ou un point rouge au milieu.
                                              
·      La croix inversée : La croix présentée ici est une croix dont la bande horizontale est placée plus basse que celle de la croix traditionnelle chrétienne. De plus, la partie supérieure de cette croix, du point le plus haut jusqu’en dessous du chiffre 11 est plus rouge que le bas formant ainsi une croix chrétienne inversée. C’est donc un symbole type sataniste ou anti-chrétiens comme l’avaient adopté les Vickings avec le symbole cornu à l’envers pour se dissocier des Vickings qui devinrent chrétiens.

·      Le chiffre 11 : indique à la fois le « 11 septembre »  et le  « 11 » de l’année 2011 sur la sculpture. Cependant, il indique aussi une symbolique des francs-maçons : les deux tours, qui serait un acte spirituel en rapport avec ISRAEL, notamment le ROI SALOMON.
·      Le nombre 7 : en haut de cette croix, il est écrit en lettres le chiffre « sept ». Ce nombre est considéré comme magique et est le symbole universel d’une totalité, la clef de l’apocalypse. On pourrait dire que la profanation du sanctuaire d’une sainte nouvellement canonisée (en 2012) fait partie de la persécution des chrétiens de partout dans le monde, l’un des objectifs du Nouvel Ordre Mondial par les satanistes ou si vous préférez, l’antichrist. Ce site http://apparitionsmariales.org/ montre bien dans quelle sorte de globalisation se situe la persécution des chrétiens dans le monde à la section « Le temps des persécutions ».

« Le nombre 7 est bien universellement le symbole d’une totalité, mais d’une totalité en mouvement ou d’un dynamisme total. Il est, comme tel, la clef de l’Apocalypse (7 églises, 7 étoiles, 7 esprits de Dieu, 7 sceaux, 7 trompettes, 7 tonnerres, 7 têtes, 7 fléaux, 7 coupes, 7 rois…) »

         Le temps des persécutions (des chrétiens) http://apparitionsmariales.org/


·      Les ailes horizontales de l’aigle : comme « Chrysler »

Les deux tours symbole du Nouvel Ordre mondial (NWO) :
Les colonnes du temple de Salomon : http://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_de_Salomon
Les colonnes J et B du temple de Salomon : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jakin_et_Boaz
Les deux colonnes de la Papesse dans le tarot : http://histoires-de-cartes.blogspot.fr/2010/09/waite-tarot-papesse.html
Les Colonnes J et B : http://www.ledifice.net/3085-8.html

Le Seigneur des anneaux – Les deux tours : http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Deux_Tours

Les soldats de Satan

Reportage - Secrets d'actualite - Les Soldats de Satan [Partie 1]
Les projets des maîtres du monde (ou ceux des amérindiens racistes et extrémistes)
http://www.syti.net/Targets.html



Varg  Vikernes fonde le groupuscule particulièrement dan Le national socialiste black métal qui associe le satanisme, la musique Black Métal et l’idéologie nazie : ils sont anti chrétiens, anti musulmans, anti juifs mais sur un fond raciste.  Et,  il leur faut foutre en l’air la société et la remplacer par une nouvelle société, un Nouvel Ordre Mondial.  « Nous, satanistes néo-nazis, nous représentons la vérité. Et, si le lobby juif conteste cette vérité, mous serons dangereux. »  Et, Varg Vikernes, ne prononce pas ces paroles à la légère. Au début des années 90, il a incendié pas moins de 8 églises en Norvège et s’est retrouvé en prison. Il est alors devenu une référence dans son domaine.

·      Le satanisme néo-nazi prend de plus en plus d’ampleur en France.
·      Culture néo-nazie d’extrême droite explicite.
·      Racisme et idéologie eugéniste : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eugenisme
·      Disciples de Satan
·      Satanisme d’aucun interdit
·      Satanisme : personne n’est plus important que lui-même
·      Se vit comme un mouvement terroriste très organisé : règles, charte, journal, etc.
·      Quiconque veut intégrer ce mouvement, doit adhérer par l’esprit en intégrant leurs règles.
·      Leurs vrais ennemis : les chrétiens et leur morale, les juifs, les musulmans.
·      L’infiltration est leur première résolution.
·      Ils possèdent une panoplie de magazines facistes des nazis bourrés de références au IIIe Reich et aux SS.


Ligne de conduite (Exemples du mouvement en France)

- Chacun doit s’armer, de manière individuelle, en vue de combattre tout opposant. Tous les moyens devront être utilisés pour se procurer un armement légal ou illégal.
- Leurs vrais ennemis sont les chrétiens et leur morale, les juifs, les musulmans Européens mais dans la perspective d’un conflit israélo-arabe, il est préférable de soutenir l’islamisme au moyen-orient. Enfin, la Gauche en général (Socialistes et Communistes) est leur ennemi évident. Sans oublier ceux qu’ils qualifient d’handicapés mentaux d’homosexuels! À rejeter du territoire Européen.
- Tout mélange racial est interdit. Seul l’eugénisme peut purifier notre race…


L'idéologie raciste nazie

L'essentiel
Le racisme est au coeur de l'idéologie nazie et c'est ce qui fait sa spécificité par rapport aux autres régimes totalitaires.

Selon Hitler, les Allemands constituent les descendants des aryens, donc
 la race supérieure appelée à diriger le monde et les autres races humaines (dont les Slaves, Noirs et Juifs considérés comme des « sous-hommes »). Pour conserver la pureté de sang, les nazis mettent en place des mesures d'encouragement des naissances, de stérilisation voire d'euthanasie.

Les Juifs subissent une discrimination, une ségrégation incarnée par
 les lois de Nuremberg en 1935 (qui leur ôte la citoyenneté allemande) et des violences croissantes comme lors de « la nuit de cristal » en 1938.



Meurtre sous influence

Dans le cas de David Oberdurf ayant tué un prêtre de 33 coups de couteau dans une petite ville d’Alsace, le 19 décembre 1996, celui dont parle dans le documentaire sur les satanistes n’avait que 18 ans. Était-il possédé par le diable ou par le Mind Control? Et, on était loin de s’imaginer que ce pourrait être ce jeune homme qui eut assassiné ce prêtre. Cela a été la stupéfaction. Car, il avait avoué avoir agi au nom du satanisme. Cependant, après avoir révisé en détail ce qui s’était passé cette nuit-là, il avait mentionné avoir entendu des voix à plusieurs reprises lui disant de tuer un prêtre cela, après s’être senti soudainement mal dans sa peau alors que tout était normal auparavant. Il est  probable qu’il ait été dans un état de conscience modifié sous hypnose, pratique utilisée couramment dans le Mind Control. Et, les voix qu’il avait entendues provenaient certainement du V2K (Voice-to-Skull), outil du Mind Control qui a dû être utilisé par des membres d’un groupe criminel organisé de satanistes néo-nazis tels que « Le national socialiste black métal ». Les extrémistes ont dû vouloir l’utiliser pour effectuer leur crime contre les chrétiens à leur place. Les membres du crime organisé ont l’habitude de cette pratique criminelle. C’est tellement facile, aujourd’hui, avec la technologie des neuro-science, il n’est même plus nécessaire pour eux de s’exposer et de prendre les risques pour commettre eux-mêmes un crime. Ils ont  juste à faire commettre le crime désiré par un bouc émissaire vulnérable. Ce jeune en quête d’identité, David Oberduf,  était probablement un individu ciblé pour soit sa fragilité mentale, un profil indésirable, une  allure, un statut social ou un comportement qui suscite les préjugés. Et, malheureusement, ce dernier, s’est trouvé à payer à leur place. Et, les vrais criminels restent en liberté et continuent leur extermination de chrétiens, de juifs et de musulmans ou tout simplement  de sous-hommes, c’est-à-dire de non sang-purs.

C’est sûrement ce qui est arrivé aux deux prétendus terroristes québécois qui ont agi au nom de l’Islam au début de 2015. 

Cependant, en ce qui concerne Charlie, je crois que ce sont les membres du « National socialiste black métal » qui ont agi pour faire croire à des terroristes intégristes musulmans afin de provoquer une guerre contre les juifs.

Reportage – Les soldats de satan (Partie 1)


Les membres du
crime organisé amérindien
se considérant des « Sang purs » seraient-ils
aussi des satanistes néonazis?

En ce qui concerne les intégristes amérindiens, membres du crime organisé, ces derniers utilisent les mêmes préceptes que les satanistes néo-nazis contre les blancs et les métis. Cependant, étant donné que d’autres satanistes néo-nazis sont pour la suprématie blanche, alors ces racistes doivent devenir les boucs émissaires de ces derniers. Dans ce système haineux,  où on établit une  hiérarchisation des races humaines la race aryenne se positionne bien au dessus des amérindiens en matière de «sang-purs ».

Race aryenne




Le symbole de la race aryenne est-il utilisé comme tel par les amérindiens ou simplement comme la roue de médecine?
                                              


                                                            
La « roue du soleil » est utilisée comme symbole de la race aryenne.

Lieux : cimetières, certaines tombes dans certains cimetières

Dates importantes pour les satanistes :
·      Son propre anniversaire pcq refus de tout ordre
·      La nuit de la valle purgiste Marthe (date de la création de l’église sataniste des Etats-Unis)
·      Les dates païennes : solstice d’hiver et d’été
·      La mort d’Adolphe Hitler

Note

Selon l’histoire que j’ai lue à propos de Kateri Tekakwitha lorsque j’étais enfant, elle avait été torturée quotidiennement, brûlée sur un bûcher puis mutilée pour sa foi chrétienne. Au moment où elle brûlait, on lui avait même tranché l’abdomen en faisant une énorme croix à l’aide d’un objet coupant. Elle fut donc persécutée entre autre pour son refus à se marier et pour sa foi chrétienne. Mais, ce qui n’est pas mentionné dans la plupart des histoires, mis à part le fait qu’elle était orpheline, c’est que ses deux parents venaient de tribus différentes qui s’opposaient. Le racisme devait être aussi au rendez-vous. De plus, elle avait un handicap visuel, séquelle de la maladie qui tua ses parents. Pour toutes ces raisons, je pense qu’elle a du tomber à son insu dans ce qu’on appelle aujourd’hui le  système du « Gang Stalking » ainsi que la torture qui y est associée. Les gens qui ont des préjugés croient toujours posséder de solides motifs de discrimination pour cibler des innocents, les harceler ou les ostraciser. Elle était donc une candidate parfaite pour devenir une individu ciblée par ce crime haineux.

Le « Gang Stalking » : action citoyenne collective ou crime haineux érigé en système ?

Voir pour les individus ciblés du Canada d’aujourd’hui:

Il est important de savoir que les Mohawks d’aujourd’hui étaient les Iroquois d’autrefois. Et, que ces derniers étaient réputés pour leur cruauté et leur barbarie. Dans le texte de ce site : http://www.kateritekakwitha.org/ancestry/decline on fait mention du traitement que l’on réservait aux femmes capturées par les Iroquois de l’époque : « Les Iroquois ne s’en prennent pas qu’aux Hurons et aux Jésuites. Les femmes de la colonie qui ont le malheur d’être capturées subissent le même sort.» Ainsi, ils auraient aussi torturé et mutilé Kateri Tekakwitha tout comme Catherine Mercier l’avait été. Elle était selon moi aussi une martyre. D’ailleurs, son martyre ni celui de Catherine Mercier n’ont jamais semblés être considérés dans les histoires qu’on retrouve aujourd’hui.
Plus loin, il est dit que « Dans ses ouvrages qui font autorité, l'historienne métis Olive Patricia Dickason relève que, contrairement aux Européens, les premières nations du Canada ne torturent jamais les leurs. Ils s'en prennent aux ennemis seulement. » . De plus, l'historien Jacques Lacoursière lui, explique que «Pour les Iroquois, les missionnaires représentent une menace politique et culturelle. Ils propagent une religion qui détruit la leur et qui risque fort de modifier les bases mêmes de leur structure sociale. Ils incarnent l'impérialisme français.» Cela devait être la raison pourquoi ils les avaient torturé. Mais, qu’en est-il de Sainte Kateri ? D’autres pensent qu’elle a été persécutée aussi.

Dans un au article plus dénonciateur, il est dit que : « Devant cette vie d'une jeune fille de chez nous (Canada), il  faut «sortir» la merveille de nos yeux. Surnommée le lys des Mohawks parce qu'elle était douce comme une fleur, Kateri Tekakwitha, née sur la terre des premiers martyrs nord-américains qui deviendra l'État de New York, a été, dès son adhésion à la foi chrétienne à l'âge de 18 ans et jusqu'à sa mort à 24 ans en 1680, victime de ce que nous appelons aujourd'hui l'intimidation…Sa foi lui valut de multiples persécutions. Les gens se moquaient d'elle en raison de son handicap visuel suite à une épidémie de petite vérole qui lui enlève son père, sa mère et son frère et parce qu'elle était chrétienne. On l'appelait, comme pour rire d'elle, la chrétienne,  et on la privait de nourriture parce qu'elle refusait de travailler le dimanche.» Etc. Lire la suite : http://geraldchaput.homily-service.net/2012_b_paques_02m.html »


Compte tenu de tout ceci, Kateri Tekakwitha devait certainement représenter une grande menace pour les Iroquois de l’époque étant donné que sa mère était Algonquine et catholique. Même si son père était Iroquois, ses deux parents étant décédés, elle était orpheline et seule pour se défendre. Elle a eu le malheur d’avoir choisi d’entrer dans une religion qui menaçait les Iroquois
(et les Anglais). De plus, elle se tenait avec le « robes noires », des français catholiques. Il n’en fallait pas plus pour que le « Gang Stalking » de l’époque se mette en branle. Il s’est manifesté par de l’intimidation, des méfaits de toutes sortes, des mauvais traitements, du harcèlement, et certainement de la surveillance 24/24, 7/7 aussi.
Dans le Gang Stalking on sait que l’intimidation aussi bien que les pires délits, notamment la torture, sont commis par le crime organisé. Il va sans dire que chaque culture possède son modèle de « crime organisé » bien à lui. Dans le cas de Kateri Tekakwitha, je me demande bien qui a incité son réseau de relations à la persécuter, à la torturer, et à la mener jusqu’au bûcher? Et, pourquoi dans la plupart des histoires à son sujet ces faits sont constamment occultés ? On va même jusqu’à dire qu’elle se mutilait elle-même ! Dans le système du Gang Staslking, on fait facilement passer pour fous les individus ciblés afin de les discréditer. On les torture. Puis, on camoufle les blessures qu’on leur fait subir en les faisant passer pour des malades imaginaires pour qu’ils ne puissent pas se faire soigner. On peut même aller jusqu’à dire que ces blessures sont de l’automutilation au leu d’une agression. C’est trop facile !
Film d’animation : « La légende des gardiens » à propos de la volonté de contrôle des « Sang-purs » sur les autres.

Vidéos de réalités:
Les Armes Électro-Magnétiques (1/3) : https://www.youtube.com/watch?v=cSb3kihz4cM
CNN Special Report 1985 ~ Electromagnetic ~ Radio Frequency Technology ~ (audio fixed) :
America's Secret War - MKULTRA Mind Control : http://youtu.be/7I4yILk7UHk

 Je sais pourtant que c’est une tactique courante chez les membres du crime organisé que de renvoyer la responsabilité de leurs crimes sur leurs victimes et de faire passer leurs délits pour des accidents ou des causes naturelles. On les discrédite donc pour éviter d’éveiller les soupçons sur eux et sur ce qu’ils leur font subir. Il y a une vaste opération de camouflage. Alors, pourquoi as-t-on occulté la vie de martyre de Kateri Tekakwitha et la façon dont elle est morte ? À la lumière des faits du Gang Stalking, je me questionne sur qu’est-ce qui a pu encore être camouflé à son propos.
La nouvelle sainte Kateri Tkakwita a un POINT ROUGE placé au dessus de sa tête dans le vitrail de son sanctuaire  chez les Mohawks ou anciens iroquois. Ceci, comme tous les indivus ciblés portent un point rouge à côté de leur dossier dans toute la fonction publique, y compris le système de santé. Il faut savoir que parmi les amérindiens, il y a les Warriors. Et, les Warriors sont associés aux Hells Angels. Donc, les automutilations dont on lui attribue le crédit sont certainement le fait de ce qu’on fait endurer aux individus ciblés comme torture. Car, ce que les gens ne savent pas, c’est qu’on fait dire aux médecins par la voix du V2K, le Mind Control, et comme diagnostic, que les marques ou traces sur le corps d’un individu ciblé laissées par la torture électronique sont des automutilations. Alors, combien de saints et saintes sont passés pour des sortes de fous du Christ qui voulaient souffrir encore plus pour être en communion avec sa souffrance alors qu’ils étaient les victimes du crime organisé, des satanistes?
De plus, sur certains des vitraux de son sanctuaire chez les Mohawks, on peut voir façon clairement en rouge un peu diffus, la croix de sang qu’ils avaient tracée sur son chakra du cœur avec un objet coupant lorsqu’elle était attachée au poteau de torture  qu’ils eurent enflammé par la suite. Elle semble même être même à l’envers comme dans les sacrifices effectués par les satanistes.
Je suis métis moi-même…
Je suis métis moi-même, à la fois d’origine Cri et française. C’est ma grand-mère paternelle qui était Cri. Était-ce la raison de toute la diffamation autour de moi et ma famille  et du harcèlement vécu toute toute notre vie? Était-ce la raison pourquoi nous sommes tous dans le Système du Gang Stalking, le programme du Mind Control et du harcèlement électronique allant jusqu’à la torture ? Mon père est décédé d’une mort suspecte en 2003. Il avait abandonné ma mère avec ses 6 enfants, alors que le plus vieux n’avait que 12 ans. Était-ce pour tenter de nous protéger ou bien était-ce la diffamation qui nous a divisé ? Malgré que nous ne l’ayons pas beaucoup connu nous savions qu’il avait eu des problèmes avec le crime organisé. Et, quelques années avant sa mort, il avait été ruiné par des escrocs qui lui avait tout pris. Car, il avait réussi. Il était devenu contracteur général dans la construction  de maisons résidentielles alors qu’il n’avait que 18 ans. Ensuite, il s’était spécialisé en bâtisses industrielles. Il était devenu riche. Cependant, pas nous, jamais. Mais, il a été très généreux avec beaucoup de monde, notamment, ses frères et soeurs. Nous, nous avions à peine de quoi manger. Et, tous les liens avec eux avaient été coupés à la demande de mon père. Il ne nous a donc nullement avantagé, même pas pour nous refiler des contacts. Mais, les gens ont toujours cru le contraire, sûrement à cause de la diffamation véhiculée par le crime organisé qui contrôle tout : le Gang Stalking, le Mind Control, le harcèlement électronique et la torture électromagnétique. C’est un crime haineux semblable à celui des  nazis qui se déroule sous les yeux de tous.  Et, les gens participent à la surveillance 24/24, 7/7 à la manière de la statsie allemande  par le biais des groupes vigilants. Cela sert complètement les racistes du crime organisé à exterminer les métis et tous les autres de qui ils ont peur de voir leurs revenus affectés par leurs présences, que ces revenus soient illicites ou non. Dans le « Gang Stalking », le crime organisé ou d’autres groupes extrémistes, par la voie d’intrusions informatiques, placent les noms des personnes qu’ils n’aiment pas sur des listes noires du genre de celle des «individus potentiellement dangereux» du gouvernement fédéral gérée par le SCRS (Service canadien de renseignement de sécurité) qui ne fait même pas partie officiellement des forces de l’ordre et dont certaines de leurs activités sont dénoncées par plus de 70 organismes des droits de la personne. Voici le lien d’un reportage de TVA effectué le 29 janvier 2012 sur le sujet:
 « Contre les hommes en noir du gouvernement fédéral » :

Puis, les membres d’un système de justice extrajudiciaire de type «Justice vigilante» ou «True Justice» ou autre, rencontrent tout l’entourage d’un individu ciblé pour inciter les gens à effectuer de la surveillance illégale 24/24, 7/7 tout en effectuant les signaux appropriés, à commettre certains méfaits en guise de harcèlement, et aussi pour les ostraciser. S’ils ne le font pas, le crime organisé utilisant l’autorité de ces groupes vigilants ou en simulant les autorités judiciaires, donnent un coup de fil aux gens qui auront affaire à leur cible dans le but de le faire. Sinon, ils peuvent tout simplement utiliser le Mind Control sur eux dans le même but. Il ne faut pas oublier que ces groupes vigilants sont composés d’individus qui peuvent faire aussi partie du crime organisé, des gangs de rue tout autant que de groupes extrémistes. Et, ces gens se permettent d’appliquer leur propre version de la justice avec une attitude méprisante et haineuse. J’ai même entendu certaines personnes dire à d’autres en se cachant qu’il s’agissait d’une «forme de contrôle et qu’il ne fallait jamais le dire à l’individu ciblé». D’abord, ce dont on accuse ces derniers, c’est de la pure diffamation. De plus, la surveillance est illégale ainsi qu’une atteinte à la dignité et la vie privée d’une personne.

D’ailleurs, ce type de surveillance n’existe pas dans le système judiciaire légal et officiel. En réalité, on fait plutôt porter un bracelet électronique aux individus dits « potentiellement dangereux ». De plus, les services de surveillance électronique dont ces services extra-judiciaires font appel, proviennent plutôt du crime organisé avec ce que cela veut dire de méthodes illicites. Et, les agents de la paix qui participent à ces services extra-judiciaires de justice vigilante le font à titre personnel et non en tant que membre d’un corps policier officiel même s’ils peuvent en porter l’uniforme. C’est de l’abus de pouvoir par manipulation des citoyens avec l’argument d’autorité. Et, en plus, le crime organisé utilise ces groupes pour garder en vue leurs victimes afin de leur infliger du Mind Control, du harcèlement électronique et de la torture électromagnétique dont rien n’est visible ni dicible pour les autres.

How Naive People Are Manipulated Into The Crime Of Organized Gang Stalking : http://youtu.be/AbgPYYD2yKM
Les Armes Psychotroniques, le Gang Stalking et la Guerre de l'Apocalypse : http://youtu.be/NCdeV415TmA


Liens complémentaires :
http://francequenneville-radiesthesiste.blogspot.com/2011/01/contrer-les-ondes-nocives-abstraites-ou.html 
Catherine Annennon, martyre
Gangsters Out : Hells Angels Torture

Le Gang Stalking : Action citoyenne ou crime haineux érigé en système ?

Le Devoir : « Les Hells avaient une forteresse à Kanawake » :

Tactiques  habituelles du crime organisé (anglais)

 « Contre les hommes en noir du gouvernement fédéral » :

Hacking & Computer Crime in General


Les projets des maîtres du monde

Messages des indiens d’Amérique (racistes)